Zoom sur le Concours d’entrée en école d’orthophonie de Paris

/ 23 octobre 2013

L’épreuve d’admissibilité pour l’entrée à l’école d’orthophonie de Paris se déroulera le lundi 10 mars 2014 (début des épreuves : 13 heures 30 – fin des épreuves : 16 heures).

L’oral d’admission aura lieu le 28 avril 2014

La préinscription se fera en ligne du 4 novembre 2013 au 4 janvier 2014 – Pour en savoir plus consultez le site de l’UPMC
Attention, date limite d’envoi du dossier d’inscription : 4 janvier 2014

Quelques chiffres – en 2013:

  • 2461 candidats à l’écrit pour 120 places (5%)
  • 250 candidats ont été convoqués à l’oral (10%)
  • 120 reçus en liste prioritaire (+50 sur liste d’attente), pour 120 candidats retenus.

 

Petit Rappel sur le concours de Paris (épreuve écrite) pour celles et ceux qui le passent pour la première fois:

  • Épreuve de Vocabulaire (très importante – 15 QCM), notion de synonymes, antonymes, expressions à connaître. Attention à bien se familiariser avec la notion de QRM (questions à réponses multiples, qui appellent nécessairement plusieurs réponses) et QRU (questions à réponse unique, qui imposent une seule réponse) – Le vocabulaire de Paris comprend beaucoup de verbes mais également des adverbes ou prépositions (naguère, nonobstant…) – genre des noms et mots à double genre / Pour le vocabulaire, travaillez avec le CNRTL , qui est une excellente source, en particulier pour les synonymes et antonymes. Le Robert peut être intéressant pour l’orthographe, car il y a des fois des désaccords entre les dictionnaires. Ne pas négliger également les expressions, on a vu apparaître des questions portant sur la signification de quelques expressions telles que “La mouche du coche” ou encore “Une victoire à la Pyrrhus”
  • Épreuve d’orthographe lexicale, grammaticale et conjugaison (20 QCM – tous les concours blancs sont un excellent entraînement) – accord de tout, de même, bien distinguer quelque, quoique et quel que, quoi que, accords des adjectifs, formation des adverbes, pluriel des noms et adjectifs, adjectifs de couleur…., bon emploi du subjonctif, règle d’accord des participes passés… Mais vous devez également être excellent en orthographe (double consonnes, fin de mots…) – Attention, pour le concours de Paris, les rectifications orthographiques ne sont pas prises en compte. 

Ne pas négliger la grammaire  (jusqu’à maintenant cette épreuve était absente ou presque du concours de Paris mais semble être remise au goût du jour, en particulier pour la notion de nature et fonctions de mots) – 1 question en 2012, 1 question en 2013 sur ce thème.

  • Épreuve de logique (5 QCM) à ne pas négliger, même si elle rapporte peu de points, elle peut faire la différence (suite de lettres ou de chiffres, problèmes de filiation, calcul d’âges, phrases avec double négation, mastermind de mots…)
  • Épreuve de compréhension de texte:

il s’agit de QCM (10 QCM ou questions à réponses uniques ou multiples (QRU ou QRM), (spécifié dans la consigne). Ce n’est pas une épreuve de rédaction.

La nature des textes peut varier d’une année à l’autre. On retrouvera des textes portant sur des études sociologiques, ethnologiques ou encore des textes plus littéraires.

La difficulté de cette épreuve réside: 

1) dans la bonne compréhension des questions posées (attention, certaines peuvent être posées à la forme négative, il faut donc bien faire attention en lisant les questions)

2) dans l’ambiguïté des réponses qui peuvent être attribuées à certaines questions – effectivement il n’est pas rare de voir plusieurs réponses possibles pour une question, en fonction du correcteur!!!) Le mieux est d’essayer de coller au plus près de la pensée de l’auteur.

Pour travailler cette épreuve, il faut s’entraîner à la lecture et à la compréhension rapide du texte. Vous pouvez par exemple travailler sur des textes extraits de la revue Sciences Humaines (en ligne) pour vous entraîner à cette lecture et compréhension rapide. Une suggestion est également de lire les questions avant de lire le texte pour repérer, au fil de la lecture, les notions importantes que l’on va retrouver dans les questions.

Enfin, il faut vous entraîner sur les annales disponibles sur la plateforme dans le chapitre techniques littéraires. Vous pouvez commencer à travailler cette épreuve dès maintenant et reprendre les textes à l’approche des concours, pour un double entraînement.

Une note globale sur 10 000 sera calculée en fonction de ces quatre résultats en prenant en compte les poids respectifs de chaque partie :

10 % de la note de compréhension/déduction
+ 30% de la note de vocabulaire
+ 20% de la note de compréhension de texte
+ 40% de la note de grammaire/orthographe

Vous retrouverez sur la plateforme d’atouts-concours, de nombreuses annales du concours de Paris pour vous entraîner. Des concours blancs à la manière de Paris vous sont proposés 2 fois par mois. Retrouvez également des centaines de quiz de vocabulaire, orthographe lexicale et grammaticale, tests de logique….  Bonnes révisions!